Itinéraire en 5 œuvres

Oiseau-lyre

Le chat des voisins me faisait comprendre un jour, " moi, ce que j'aime chez vous, c'est Benoît " ? Ah, C.Benoît pourquoi pas Tinguely ou papillon. C'est une affaire de sens, Madame, nous sommes dans la parité.Regardons ce chat, le vôtre ; il emprisonne un oiseau avec les cordes d'une lyre tendues sur son dos comme les poils d'un chat de race qu'il n'est pas. Après tout, chat et oiseau font une paire ennemie n'est-il pas ? Un oiseau emprisonne dans les cordes musicales son meilleur ennemi, n'est-ce pas cruel et poétique à la fois ? Poétique ! Avec une plaque d'égout et un valet de menuisier c'est si lourd à porter et pourtant si léger dans l'idée.


Secrétaire

La Secrétaire des voisins me faisait comprendre un jour, " moi, ce que j'aime chez Benoît c'est Benoît ". Ah, C.Benoît. C'est lui qui tourne un sein pour que la chevelure se développe de mèche en papier fax. Ces jambes si fines, galbées d'un collant sado-masochiste qu'on pourrait mettre cette sculpture au musée de l 'érotisme. Explosée, la machine à écrire qui sert de torse mais la bouche, une toute petite bouche pour donner un baiser d'inhumain.


Aux armes citoyen

Érotisme chez Benoît, mais C.Benoît aime les sens, c'est bien connu. " Aux armes citoyens " dit-il avec un pneu et deux seins de ciment aérolés tricolores. En guerre, en bataille comme Delacroix ils appellent ou repoussent les citoyens, les hommes séducteurs et dangereux. Faut-il mourir dans cette bataille ou sortir vainqueur d'une lutte dont on ne sait pas très bien qui est l'ennemi.Tiens, tiens, j'ai deux ennemis dans ma maison : la femme (les seins) et l'instinct (le chat, maître tolérant, fuyant, doux, sauvage…).Le bestiaire de C.Benoît, je le connais : " des matériaux que l'ingénieur… " qu'il dit, mais derrière ou devant, deux marches parfois trois qui font tremplin dans le rêve. Pourtant les matériaux employés, métal, ciment, caoutchouc, sont si lourds, comment peuvent-il vous transporter dans les airs ? C'est la magie de C.Benoît.


Pick-up

Un pick-up qui joue de la musique avec ses 80 kg de ferraille, c'est comme un obèse qui ferait les pointes.





Chimère

Une chimère cligne de l'œil avec des crayons en guise cils, des ailes à la Fisher Price. Un grand enfant, C.Benoît qui tire derrière lui son monde à la Pinocchio, moitié humain, moitié mécanique. Suivez le comme le joueur de flûte. Au bout, c'est l'envol avec Peter Pan, l'homme enfant accompagné de la fée Clochette méchante et protectrice à la fois.Après tout, chacun de nous, unique et universel, ne peut qu'aimer un objet, un assemblage, une construction, une sculpture qui raconte que l'homme est un écorché enveloppé de chair, en marche vers un destin d'amour et de liberté.

Texte de Simon Poin. Mai 1999

Haut